Music Best

Accueil > Actu > Noir Désir, la fin d’un groupe phare du rock français

Noir Désir, la fin d’un groupe phare du rock français

vendredi 3 mars 2017, par Kaiser

Noir Désir : cette fois, c’est vraiment terminé.

Lundi, le guitariste de Noir Désir, Serge Teyssot-Gay, annonçait sa décision de se retirer du groupe le plus populaire du rock français. Dans un communiqué d’une seule phrase, mais aux accents amers, il disait avoir décidé de « de ne pas reprendre avec Noir Désir, pour désaccords émotionnels, humains et musicaux avec Bertrand Cantat, rajoutés au sentiment d’indécence qui caractérise la situation du groupe depuis plusieurs années ».

Aujourd’hui, Denis Barthe, le batteur du groupe bordelais confirme : « Noir Désir, c’est terminé. » « On ne va pas maintenir Noir Désir en respiration artificielle pour de sombres raisons », a-t-il ajouté, ajoutant à l’adresse des fans : « Ce n’est pas la fin du monde ».

Confirmation attendue, tant le jeu de guitare et la personnalité intransigeante de Serge Teyssot-Gay, sont indissociables du groupe. Contrairement au bassiste Jean-Paul Roy ou à Denis Barthe, qui sont restés musicalement actifs, mais dans des aventures « accessoires », Serge Teyssot-Gay s’est complètement investi, ces dernières années, dans des projets musicaux forts mais expérimentaux. A l’image du groupe trio Zone Libre qu’il a monté avec le guitariste Marc Sens et le batteur Cyril Bilbeaud. Rencontré récemment dans ce cadre d’une tournée avec les

Depuis la libération conditionnelle du chanteur Bertrand Cantat en 2007, emprisonné depuis 2003 après la mort de Marie Trintignant, le groupe s’était discrètement remis au travail. Deux titres inédits, urgents et bruts, avaient été diffusés via leur site Internet en 2008, et un album était plus ou moins attendu pour 2011.

En début d’année, le suicide de l’ex-compagne de Bertrand Cantat, Kristina Rady, avait de nouveau fait peser des doutes sur le retour sur scène du groupe. Mais, récemment, le chanteur était apparu par deux fois sur scène. Aux côtés de ses amis du groupe Eiffel (souvent considéré comme un rejeton de Noir Désir) au Rendez-vous des Terre-Neuvas de Bègles. Une dizaine de jours plus tard, il avait joué, aux côtés de Denis Barthe et Jean-Paul Roy (mais sans Teyssot-Gay) à un concert caritatif.

Tous les grands festivals s’étaient mis sur les rangs dans l’hypothèse d’un retour du groupe sur scène cet été, notamment les Vieilles Charrues, où le groupe avait donné un concert d’anthologie à l’été 2001, peu avant la sortie de son dernier album en date : Des visages, des figures.


Voir en ligne : Noir désir


Formé en 1980 à Bordeaux, Noir Désir était devenu, en six albums studio, la référence du rock français, abondamment copiée par de très nombreuses formations.

Portfolio

Messages

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?